Les Faux Tomokazu

 

    Lorsqu’ on cessa de porter des netsuke, Sawaki Masakazu, qui travailla pour le clan de Nagoya, arrêta la sculpture pour travailler à créer des décors pour la compagnie qui fabriquait des cloisonnés à Nagoya. jusqu’à ce qu’un jour il fût engagé par Yamanaka d’ Osaka pour faire des Tomokazu destinés à l’exportation. Un dictionnaire  donne même ses dates mais l’auteur n’avait pas eu connaissance de la photo de Sawaki Masakazu Fig 1. Nous avons une photo  alors qu’il travaillait encore à Nagoya prouvant qu’il avait déjà plus de 60 ans, car visiblement ce n’est pas le portrait d’un homme de 50 ans.

Yamanaka d'Osaka avait fondé une compagnie qui avait des sucursalles dans le monde entier. Il écrivait aux collectionneurs occidentaux leur demandant ce qu’ils désiraient. Naïvement ceux-ci  demandèrent des Tomokazu et des Mitsuhiro,  car ils avaient eu en main un netsuke portant cette signature et visiblement d’excellente qualité. Aussi  Yamanaka fit venir à Osaka Sawaki Masakazu pour refaire des netsuke et les signer Tomokazu. 

        Je suppose qu'à la mort de celui-ci ou vers 1900 Il employa aussi un bon sculpteur dont le nom peut se lire de deux façons Horyu ou Horitsu Fig.2  pour faire des faux Tomokazu comme vous pouvez le voir ci-contre Fig 3.

Yamanaka  fit aussi sculpter des Mitsuhiro par Mitsushige et Mitsusada qui étaient des élèves de Mitsuhiro. Il est probable que d’autres artistes aient signé Tomokazu de très bons sculpteurs mais dont les  netsuke ne ressemblent pas à ceux fait par  les deux Tomokazu. Ce sont des faux manifestes pour  faire face à la demande.  Il n'est pas exclu que certains Tomotada soient sortis de ses ateliers, comme certains Hakuryu car pour ma part je ne vois que deux Hakuryu les autres plus ou moins bon et Meiji Fig. 4 sortent d'ateliers faisant face à la demande. Tous ces sculpteurs ont fait des netsuke après la mort de l'artiste. Quand on voit les lettres que Yamanaka envoyait à tous les clients potentiels en leur demandant ce qu’ils recherchaient comme vous pouvez le voir ci-dessous, on comprend qu'il n'avait plus qu'à faire fabriquer à la demande et une signature n'est pas très difficile à faire mais le style d'un artiste c'est autre chose.

 

                    

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Figure 1

Figure 2

Figure 3

Figure 4

Figure 2